La Grande Guerre

Vers une guerre moderne

La Grande Guerre est caractérisée par l'industrialisation et la production de masse dans le domaine de l'armement et de la technologie militaire. Les premières années de guerre voient la confrontation entre la technologie du XXe siècle et les tactiques du XIXe siècle qui prennent la forme de batailles indécises provoquant un nombre considérable de pertes humaines dans chaque camp. Il faut attendre l'année 1918 pour que les différentes armées adaptent leurs tactiques militaires aux nouvelles technologies dans le cadre de la guerre moderne.

  • Les origines

La mitrailleuse est l'invention la plus facilement disponible, mais son emploi tardif reste étonnant. Richard Gatling avait inventé dès 1862 une arme multibarillet capable de tirer 300 coups à la minute. En 1884, Hiram Maxim améliora l'arme en mettant au point une version automatique pouvant tirer 600 coups à la minute.


Crédit photo : Domaine public
Crédit photo : Domaine public
Crédit photo : Domaine public
Crédit photo : Domaine public
  • Les utilisations

La mitrailleuse procure dès lors la puissance de feu de 20 tireurs à un seul homme. Malgré ses performances indéniables, les généraux français et britanniques s'obstinent à croire que 2 mitrailleuses par bataillon sont largement suffisantes. De leur côté, les généraux allemands ont parfaitement compris l'importance de cette nouvelle arme capable de faucher des centaines d'hommes par rangées entières. C'est pourquoi tout est mis en œuvre pour que chaque bataillon allemand possède jusqu'à 6 mitrailleuses. Cependant, contrairement à une légende tenace qui voudrait que l'armée française en ait négligé ou ignoré le développement, le nombre de mitrailleuses en service en France et en Allemagne au début de la Grande Guerre est le même, soit 5 000 unités. La grande différence entre les deux belligérants réside dans leur emploi. Les Allemands déploient leurs mitrailleuses sur la première ligne du front, alors que les Français ne les utilisent que dans leurs deuxièmes et troisièmes lignes.


Crédit photo : IWM
Crédit photo : Domaine public
Crédit photo : Domaine public
Crédit photo : Domaine public

La mitrailleuse a un impact direct sur l'organisation de l'infanterie en 1914. La guerre des tranchées en fait l'arme défensive de toutes les lignes fortifiées. Au début de la Grande Guerre, les Allemands ne possèdent qu’un modèle à savoir la Maxim MG08 de 7,92 mm. Tandis que les Français disposent de 4 modèles (Hotchkiss, Saint-Étienne, Colt, Vickers) dont deux seront rapidement abandonnés (Colt, Vickers). À partir du milieu de l'année 1917, elle met un terme à la tactique des vagues d'infanterie. Les sections et les escouades deviennent plus importantes et utilisent des armes automatiques légères, les fusils mitrailleurs.

 

Retour à la page précédente