La Grande Guerre

Vers la guerre moderne

La Grande Guerre est caractérisée par l'industrialisation et la production de masse dans le domaine de l'armement et de la technologie militaire. Les premières années de guerre voient la confrontation entre la technologie du XXe siècle et les tactiques du XIXe siècle qui prennent la forme de batailles indécises provoquant un nombre considérable de pertes humaines dans chaque camp. Il faut attendre l'année 1918 pour que les différentes armées adaptent leurs tactiques militaires aux nouvelles technologies dans le cadre de la guerre moderne.

  • Fonctionnement

La version moderne du lance-flammes, qui devient portatif, est due aux recherches du scientifique allemand Richard Fiedler qui soumet des modèles d'évaluation de son Flammenwerfer à l'armée allemande dès 1901. Il dépose des brevets de son invention dans divers pays en 1910. Le lance-flammes est composé de deux réservoirs cylindriques. Le premier cylindre contient de l'huile inflammable dérivée du pétrole. Le second cylindre contient un gaz pressurisé, de l'azote. Grâce à un levier, le gaz force la sortie du liquide inflammable par un tube et une mèche met le feu au dispositif dans un bec en acier. Le modèle le plus efficace peut projeter un jet enflammé et d'énormes nuages de fumée jusqu’à 18 m. son autonomie est de deux minutes et le dispositif est à tir unique. Ce n'est qu'en 1911 que l'armée allemande accepte le Flammenwerfer dans son arsenal militaire. L'armée allemande possède alors deux types de lance-flammes. Le premier utilisable par un seul soldat, le Kleinflammenwerfer mais à portée très limitée. Le second, le Grossflammenwerfer, nécessite plusieurs soldats pour être déployé mais a une portée plus importante. Un régiment spécialisé, constitué de douze compagnies, est équipé de Flammenwerferapparate.

Crédit photo : CP
Crédit photo : CP
Crédit photo : CP
Crédit photo : CP
  • Avantages & inconvénients

Les avantages du lance-flammes :

  • Efficace contre les chars
  • Panique chez l'adversaire
  • Peur d'être brûlée vif chez l'adversaire

Les inconvénient du lance-flammes :

  • Difficile d'utilisation
  • Encombrant
  • Portée de 18 m
  • Peu de chance de survie du soldat qui porte un lance-flamme
  • Risque d'explosion


  • Utilisations

Ayant plus d'inconvénients que d'avantages, les Allemands n'utilisent les lances-flammes qu'au cours du mois de février 1915 contre les Français. Des troupes françaises sont retranchés dans le bois de Malancourt. Les Allemands espèrent les chasser à l'aide des lance-flammes en évitant trop de pertes humaines. Ils montrent tout de suite leur limite mais provoquent une panique générale chez les Français qui abandonnent leur position de crainte d'être brûlé vif. Après cette première utilisation, les lance-flammes sont rangés dans les dépôts allemands jusqu'au mois de juillet 1916 où ils reviennent sur le front pour chasser les britanniques qui sont retranchés à Hooge. Par la suite, les deux camps les utilisent mais sans grande conviction. Les Allemands continuent à les déployer tout au long de la guerre. Ils sont utilisés à plus de 300 occasions, habituellement par équipes de six lance-flammes. Les Français et les Britanniques essayent leurs propres systèmes de lance-flammes mais les abandonnent très vite car leur faible portée rend les soldats qui les utilisent trop vulnérables aux tirs ennemis.

Crédit photo : CP
Crédit photo : CP
Crédit photo : CP
Crédit photo : CP

 

Retour à la page précédente