La Grande Guerre

Armée de terre - Armée de l'air - Armée de mer

 

John Pershing

Général des Armées (6 étoiles) - General of the Armies

John Joseph Pershing, né le 13 septembre 1860 à Laclede aux États-Unis et mort le 15 juillet 1948 à Washington aux États-Unis, est un officier américain qui commence sa carrière professionnelle en 1878 en devenant enseignant d'enfants afro-américains. Tout en poursuivant sa carrière d'enseignant, il étudie également à la State Normal School à Kirksville dans le Missouri. En 1880, il obtient son baccalauréat ès sciences en didactique scientifique. Deux ans plus tard, il postule à l'Académie militaire de West Point. Il rentre à l'Académie en 1882. En 1886, il obtient son diplôme et est nommé sous-lieutenant. Il est aussitôt affecté à la 6e cavalerie américaine stationnée à Fort Bayard, dans le territoire du Nouveau-Mexique. Là-bas, il participe à plusieurs campagnes indiennes et est cité pour sa bravoure pour des actions contre l'Apache. En septembre 1891, il est nommé professeur de science militaire et de tactique à l'Université du Nebraska-Lincoln , poste qu'il occupe jusqu'en 1895. En 1897, il est nommé à l'état-major tactique de West Point en tant qu'instructeur, où il est affecté à la Compagnie des cadets A. En raison de sa rigueur et de sa rigidité, il est très vite impopulaire auprès des cadets. Au début de la guerre hispano-américaine , il est le quartier-maître du régiment de la 10e cavalerie. En mars 1899, après avoir souffert du paludisme , il est chargé du Bureau des douanes et des affaires insulaires qui supervise les forces d'occupation dans les territoires gagnés dans la guerre hispano-américaine, y compris Cuba. Il est promu capitaine le 02 janvier 1901. Il sert alors avec le 1er régiment de cavalerie aux Philippines. En juin 1903, il reçoit l'ordre de retourner aux États-Unis. Le président Theodore Roosevelt demande à l'état-major de l'armée de promouvoir John Pershing au grade de colonel . À l'époque, les promotions des officiers de l'armée sont principalement basées sur l'ancienneté plutôt que sur le mérite. L'état-major général de l'armée refuse de changer sa tradition de promotion basée sur l'ancienneté. Cela irrite grandement le président américain qui ne peut nommer et promouvoir des officiers de l'armée qu'aux rangs de généraux. En 1904, il est nommé chef d'état-major adjoint de la division de l'armée du sud-ouest en poste à Oklahoma City. Comme le président Roosevelt ne peut pas encore le promouvoir, il demande au Congrès américain l'autorisation de l'affecter à un poste diplomatique. Le Congrès accepte et c'est ainsi que John Pershing devient attaché militaire à Tokyo en 1905, de mars à septembre. Il rentre en octobre 1905 aux États-Unis. Le président Roosevelt utilise alors sa prérogative présidentielle et nomme John Pershing comme brigadier général avec l'accord du Congrès et ce malgré de nombreuses protestations émanant d'officiers américains de haut rang. En 1908, il est envoyé brièvement dans les Balkans comme observateur militaire américain. De retour aux États-Unis à la fin de 1909, il est de nouveau affecté aux Philippines jusqu'en 1913. Le 20 décembre 1913, il reçoit l'ordre de prendre le commandement de la 8e brigade au Presidio de San Francisco. Les tensions sont vives à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. La brigade de John Pershing est déployée à Fort Bliss, au Texas. Le 15 mars 1916, il mène une expédition au Mexique pour capturer Pancho Villa . Cette expédition est mal équipée et entravée par un manque de ravitaillement. Au début de l'implication des États-Unis d'Amérique dans la Grande Guerre, le nouveau président américain, Woodrow Wilson, envisage de mobiliser une armée pour rejoindre le combat en Europe. Frederick Funston, le supérieur de Pershing au Mexique, est retenu en tant que commandant de l'American Expeditionary Force (AEF). Le 19 février 1917, Frederick Funston meurt subitement d'une crise cardiaque. John Pershing est alors choisi pour le commandement de l'AEF. Il est officiellement désigné à ce poste le 10 mai 1917. Il est promu major-général le 06 octobre 1917. Il occupe cette fonction jusqu'à l'armistice. Après l'armistice, il continue son projet de structuration de l'armée. En 1919, le Congrès lui décerne le titre de General of the Armies des États-Unis d'Amérique. Il reste à ce jour l'officier le plus haut gradé qui ait jamais servi dans l'armée américaine. Le seul autre détenteur de ce titre est George Washington qui l'a reçu de façon posthume en 1976, soit après John Pershing. En 1924, âgé de 64 ans, il se retire du service actif. Il meurt le 15 juillet 1948 à 87 ans à l'hôpital militaire Walter Reed de Washington.

Commandant 8e Brigade 1913-1917
Commandant Force Expéditionnaire américaine (AEF) 1917-1918

Tasker Howard Bliss

Général d'armée (4 étoiles) - General

Tasker Howard Bliss, né le 31 décembre 1853 à Lewisburg aux États-Unis et mort le 09 novembre 1930 à Washington aux États-Unis, est un officier américain qui commence sa carrière comme second lieutenant dans l'artillerie dans une garnison en Géorgie et à New York. En 1885, il devient instructeur au Naval War College. À cette occasion, il est envoyé en Angleterre, en Allemagne et en France pour étudier les écoles militaires européennes. Il retourne aux États-Unis le 16 mai 1888 où il est affecté comme l'aide-de camp de l'armée américaine du commandant général John Schofield. Le 20 décembre 1892, alors aide-de-camp, il est promu au grade de capitaine. Le 02 juillet 1897, il est envoyé en Espagne comme Attaché militaire à la légation des États-Unis d'Amérique. Lorsque la guerre éclate entre son pays et l'Espagne, il retourne aux États-Unis le 21 avril 1898. Le 13 février 1915, il devient major général en tant que chef adjoint d'état-major d'armée. Ensuite, Il est promu au grade de major général de l'armée américaine, le 20 novembre 1915, et général le 06 octobre 1917. Le 17 novembre 1917, il est affecté en tant que représentant militaire américain permanent, Conseil suprême de guerre et en même temps chef de l'armée américaine. Il est ensuite contraint d'abandonner son poste en raison de limites d'âge. Il prend donc sa retraite le 31 décembre 1917, mais, par ordre du président américain Woodrow Wilson, revient dès le lendemain matin au service actif, le 01er janvier 1918. Le 23 janvier 1918, le président américain l'envoie à Versailles au conseil suprême de guerre. C'est là qu'il est convaincu par le général Mordacq, de donner le commandement des forces alliés au général Foch. Il arrive à convaincre à son tour le président Woodrow Wilson qui donne son accord. Après la signature de l'armistice mettant fin à la Grande Guerre, le 11 novembre 1918, il reste au Conseil suprême de guerre, et participe à la Conférence de paix de Paris.

Chef d'état-major des Armées 1917-1918

Peyton Conway March

Général d'armée (4 étoiles) - General

Peyton Conway March, né le 27 décembre 1864 à Easton aux États-Unis et mort le 13 avril 1955 à Washington aux États-Unis, est un officier américain qui sort de West Point en 1888. Il rejoint la 3e artillerie puis la 5e. Pendant la guerre hispano-américaine, il est envoyé aux Philippines où il aide Arthur MacArthur, Jr., le père de Douglas MacArthur. En 1903, il est envoyé à Fort Riley et commande la 19e batterie de l' artillerie de campagne. Du 21 mars au 30 novembre 1904, March est l'un des nombreux attachés militaires américains servant dans l' armée impériale japonaise pendant la guerre russo-japonaise. En 1907, March commande le 1er bataillon du 6e d'artillerie de campagne. Il est promu colonel en 1916 et commande le 8e Régiment d'Artillerie de campagne à la frontière mexicaine lors de l'expédition Pancho Villa. En 1917, il est élevé au rang de brigadier général puis major général et commande la 1re Brigade d'Artillerie de campagne, la 1re Division d'Infanterie. Il devient ensuite chef de toutes les artilleries du Corps expéditionnaire américain jusqu'en février 1918. De retour à Washington, il est nommé chef de l'état-major le 04 mars 1918. Il poursuit ce mandat jusqu'au 30 juin 1921. Ayant atteint l'âge limite, il prend sa retraite en 1921 avec le grade de major général.

Commandant 19e Batterie de l' Artillerie de campagne 1903-1904
Commandant 1er Bataillon du 6e d'Artillerie 1907-1916
Commandant 8e Régiment d'Artillerie de campagne 1916-1917
Commandant 1re Brigade d'Artillerie de campagne 1917
Commandant 1re Division d'Infanterie 1917
Chef Artillerie du Corps expéditionnaire américain 1917-1918
Chef d'état-major des Armées 1918-1921











Charles Pelot Summerall

Général d'armée (4 étoiles) - General

Charles Pelot Summerall, né le 4 mars 1867 à Blounts Ferry aux États-Unis et mort le 14 mai 1955 à Washington aux États-Unis, est un officier américain qui sort de l' Académie militaire Porter en Caroline du Sud en 1885. Il travaille duran 3 ans comme enseignant avant d'intégrer l' Académie militaire de West Point. Il en ressort diplômé en 1892 en tant que sous-lieutenant. Il est de suite affecté au 1er Régiment d'Infanterie. Pendant la guerre hispano-américaine , il est affecté au département du Golfe comme aide du commandant et comme officier du génie de 1898 à 1899. En 1900, il est fait partie de l'expédition de secours en Chine afin de rappatrier les resortissants américains en place. De retour de Chine, il prend le commandement de Fort Flagleren de 1902 à 1903. Il est ensuite transféré à la 3e Batterie d'Artillerie de Campagne. Il est ensuite l'instructeur principal des tactiques d'artillerie à West Point de 1905 à 1911. Il est promu major en mars 1911. Entre 1912 et 1914, il commande les camps d'été d'instruction pour l'artillerie de l'armée et de la Garde nationale. Il est ensuite chef adjoint du bureau de la milice et en charge de l'artillerie de la Garde nationale entre 1915 et 1917. Au cours du conflit, il part en France et y commande la 67e Brigade d'Artillerie de campagne et la 1re Brigade d'Artillerie de campagne. Devenu général de division, il prend le commandement de la 1re Division d'Infanterie en 1918. Il commande ensuite le IXe et le IVe Corps et fait enfin partie de la Commission américaine de la paix à la Conférence de paix en 1919.

Commandant 67e Brigade d'Artillerie de campagne 1917
Commandant 1re Brigade d'Artillerie de campagne 1917
Commandant 1re Division d'Infanterie 1918
Commandant 1re Brigade d'Artillerie de campagne 1917
Commandant IXe Corps d'Armée 1918
Commandant IVe Corps d'Armée 1918

Hunter Liggett

Lieutenant-général (3 étoiles) - lieutenant general

Hunter Liggett , né le 21 mars 1857 à Reading aux États-Unis et mort le 30 décembre 1935 à San Francisco aux États-Unis, est un officier américain qui participe aux guerres hispano-américaine et américano-philippine où il développe ses compétences de tacticien et de meneur d'hommes. En 1907, il prend le commandement d'un bataillon 13e Régiment d'Infanterie à Fort Leavenworth. De 1909 à 1914, il est successivement étudiant, professeur et président de l'Army War College. Il est promu au grade de brigadier général en février 1913. Il est muté à la tête d'un état-major aux Philippines en 1914. Il a pour aide de camp le capitaine George Marshall. En 1917, il prend succesivement le commandement de la 41e Division d'Infanterie, puis du 1er Corps d'armée. En octobre 1918, il dirige la 1re armée américaine et participe à l'Offensive Meuse-Argonne, puis à la poussée sur la Meuse. Après l'armistice, il est nommé à la tête de la 3e armée américaine et occupe la Rhénanie comme force d'occupation. Il prend sa retraite en 1921. Le congrès américain le nommera ensuite lieutenant-général à titre permanent en 1930.

Commandant 41e Division d'Infanterie 1917
Commandant 1er Corps d'armée 1917-1918
Commandant 1re Armée 1918
Commandant 3e Armée 1918-1921











Robert Lee Bullard

Lieutenant-général (3 étoiles) - lieutenant general

Robert Lee Bullard, né le 05 janvier 1861 à Lee County aux États-Unis et mort le 11 septembre 1947 à New York aux États-Unis, est un officier américain qui sort de West Point en 1885. En 1892, il est nommé premier lieutenant. Il sert pendant la guerre hispano-américaine et aux Philippines de 1902 à 1904. Il est fait lieutenant-colonel en 1906. En 1907, il est enquêteur spécial pour le gouvernement provisoire américain à Cuba. En 1911, il est promu colonel. Avec l'entrée en guerre des États-Unis d'Amérique, il est promu général de brigade en juin 1917 et major général en août 1917. Il commande la 1re Division d'Infanterie de décembre 1917 à juillet 1918. Le général John Pershing créée la 2e Armée américaine en octobre 1918 et en donne le commandement à R.L. Bullard qui devient lieutenant général à cette occasion. La 2e Armée est démobilisée en avril 1919 et R.L. Bullard retrouve son grade permanent de général de division en juin 1920. Il prend sa retraite en 1925.

Commandant 1re Division d'Infanterie 1917-1918
Commandant 2e Armée 1918-1919

 

James Franklin Bell

Lieutenant-général (3 étoiles) - lieutenant general

James Franklin Bell, né le 09 janvier 1856 à Shelbyville aux États-Unis et mort le 08 janvier 1919 à New York aux États-Unis, est un officier américain qui sort de West Point en 1878 avec le grade de sous-lieutenant. En 1881, il est chargé de commander l'escorte militaire qui protège les équipes de la Northern Pacific Railroad construisant la transcontinentale reliant la côte est à la côte ouest des États-Unis. De 1894 à 1897, il est affecté au gouvernement militaire de la Californie. Lors de la guerre américano-philippine, il fait partie du corps expéditionnaire américain et débarque aux Philippines en 1898. Il va s'y illustrer dans la guerre contre la guérilla et les armées régulière philippines. En septembre 1899, il est décoré de la Medal of Honor. Après la guerre hispano-américaine, il est confirmé dans son grade de brigadier général qu'il conserve dans sa réaffectation dans l'armée régulière. Il prend alors le commandement de l'United States Army Command and General Staff College de Fort Leavenworth de 1902 à 1906. Du 14 avril 1906 au 21 avril 1910, il est nommé chef d'état-major de l'armée de terre des États-Unis. Durant cette période, il réforme l'armée de terre américaine en augmentant les effectifs, les soldes et les dotations techniques. Lors de la Grande Guerre , affaibli par le diabète, il ne peut participer au combat. Il est alors affecté au Camp Upton, camp de transit des troupes vers le front européen. Il propose la création d'un spectacle musical pour soutenir le moral des troupes. Dès juin 1918, des revues musicales, exécutées par des soldats, sont données au petit théâtre de Camp Union, le Liberty Theatre. La presse loue le spectacle qui rapporte 85 000 $ qui sont reversés au fond de financement de l'effort de guerre.

Chef d'état-major de l'armée de terre 1906-1910
Commandant camp Upton 1917-1918

 


John Archer Lejeune

Lieutenant-général (3 étoiles) - lieutenant general

John Archer Lejeune, né le 10 janvier 1867 en Louisiane aux États-Unis et mort le 20 novembre 1942 à Baltimore aux États-Unis, est un officier américain qui a tout fait pour être recruté au sein du Corps des Marines. Il arrive à ces fins le 25 juillet 1890 et se retrouve affecté au Marine Barraks en tant que sous-lieutenant. Le 02 août 1897, il prend le commandement de la garde maritime de l'USS Cincinnati, où il sert pendant toute la guerre hispano-américaine. Le 08 août 1903, devenu major, il est affecté à l'USS Panther pour commander le bataillon de marine qui se trouve à son à bord. Le 02 mai 1907, il prend le commandement de la caserne marine et de la prison navale de Navy Yard. Avec l'entrée en guerre américaine, il prend le commandement de la caserne marine nouvellement construite, à Quantico en Virginie. En juin 1918, il est transféré en Europe. À peine arrivé en France, le 1er juillet 1918, il est promu général de division. Il prend alors le commandement d'une brigade de la 32e Division d'Infanterie. , mais a ensuite pris le commandement de la 4e division. Le 28 juillet 1918, il prend le commandement de la 2e Division d'infanterie jusqu'en août 1919, lorsque la division est démobilisée. En octobre 1919, il est à nouveau nommé commandant de la caserne marine, Marine Barracks à Quantico.

Commandant Marine Barracks 1917-1918
Commandant 1re Brigade de Marines 1917
Commandant 4e Brigade de Marines 1917-1918
Commandant 2e Division d'Infanterie 1918-1919

 


Hugh Scott

Major général (2 étoiles) - Major general

Hugh Scott, né le 22 septembre 1853 à Danville aux États-Unis et mort le 30 avril 1934 à Washington aux États-Unis, est un officier américain, diplômé de West Point, qui participe à plusieurs campagnes contre les Amérindiens et devient un expert de leurs langues ainsi que de leur mode de vie. Durant 20 ans, il sert sur la frontière occidentale principalement avec la 7e cavalerie des États-Unis. En mai 1900, il devient adjudant général du département de Cuba et reste à ce poste jusqu'en mai 1902. Il devient ensuite surintendant de l'académie militaire de West Point de 1906 à 1910. Durant cette période, il est promu lieutenant-colonel permanent en mars 1911 et colonel en août 1911. Après 1910, il commande le 3e régiment de cavalerie des États-Unis au Texas. En mars 1913, il est promu brigadier général et commande alors la 2e brigade de cavalerie. Enfin, il devient chef d'état-major de l'armée de terre des États-Unis d'Amérique du 17 novembre 1914 au 22 septembre 1917. Il est promu général de division en avril 1915. Il continue à jouer un rôle diplomatique auprès des Indiens et des agents des frontières mexicaines dans le sud-ouest, réglant les problèmes avec les Paiutes de l'Utah en mars 1915 et récupérant les biens confisqués par Pancho Villa en août 1915. Il prend sa retraite à l'âge légal de 64 ans le 22 septembre 1917 mais il est immédiatement rappelé pour commander la 78e Division d'Infanterie lorsque les Américains entrent en guerre contre l'Allemagne.

Chef d'état-major des Armées 1914-1917
Commandant 78 e Division d'Infanterie 1917-1918

William Luther Sibert

Major général (2 étoiles) - Major general

William Luther Sibert, né le 02 octobre 1860 à Gadsden aux États-Unis et mort le 16 octobre 1935 à Bowling Green aux États-Unis, est un officier américain diplômé de l'École d'Ingénieur en 1887. En 1899, il est nommé ingénieur en chef du 8e Corps d'armée. De 1907 à 1914, il est membre de la Commission du canal de Panama. Il est responsable de la construction d'un certain nombre de parties critiques du canal dont les écluses et le barrage de Gatun. Le 15 mars 1915, il est promu au grade de général de brigade. En avril 1917, alors qu'il n'a jamais dirigé de troupes sur le terrain, il se retrouve aux commandes de la force expéditionnaire américaine(AEF) qui va traverser l'Atlantique. Il est le premier étonné de cette nomination. Il en fait d'ailleurs part à ses supérieurs qui lui répondent que les Américains ne sont pas prêts pour la guerre et que les officiers disponibles sont actuellement rares. Il se retrouve donc commandant de la 1re Divison d'Infanterie américaine. En octobre 1917, le général John Pershing écrit une lettre détaillée au secrétaire de la guerre, Newton Baker, exprimant ses inquiétudes au sujet de certains de ses généraux qui n'ont ni l'expérience ni l'énergie ni l'esprit agressif pour préparer leurs unités au combat. En janvier 1918, il est relevé de son commandement. Lorsque le Département de la guerre créée le Service de guerre chimique(CWS), le général Pershing demande à ce que le général Sibert en devienne l'officier responsanble en tant qu'ingénieur et chef de projet. Le Congrès accepte la demande et nomme le général Sibert au grade de major général. Il dirige ainsi le CWS de mai 1918 à février 1920.

Commandant 1re Division d'Infanterie 1917-1918
Commandant Service de guerre chimique 1918-1920

John Biddle

Major général (2 étoiles) - Major general

John Biddle, né le 02 février 1859 à Détroit aux États-Unis et mort le 18 janvier 1936 à San Antonio aux États-Unis , est un officier américain qui sort diplômé de l'Académie militaire américaine en 1881. Sorti 2e de sa promotion sur 53, il est envoyé dans le génie. Il commence sa carrière par la prise en charge des travaux fluviaux et portuaires à Nashville, Tennessee de 1891 à 1898. De 1901 à 1907, il est ingénieur-commissaire chargé des travaux publics à Washington, DC. Par la suite, il prend en charge une série de travaux fluviaux et portuaires à San Francisco de 1907 à 1911. De novembre 1914 à juin 1915, il se charge de l'amélioration des rivières et des ports de Baltimore. Il sert ensuite comme surintendant de l'Académie militaire américaine à West Point de juillet 1916 à juin 1917. Lorsque les Américains entrent en guerre, il reçoit le commandement d'une brigade de régiments du génie. Il sert ensuite comme chef d'état-major par intérim de l'armée américaine à Washington lorsque le chef d'état-major Tasker Bliss se rend à Londres. Il décède à San Antonio après une longue maladie.

Surintendant de l'Académie militaire 1916-1917
Commandant Brigade du génie 1917
Chef d'état-major des Armées 1917









Clarence Page Townsley

Major général (2 étoiles) - Major general

Clarence Page Townsley, né le 24 septembre 1855 à New York aux États-Unis et mort le 28 décembre 1926 à Washington aux États-Unis, est un officier américain qui sort de l'école militaire en 1881 et est affecté au 4e Régiment d'Artillerie. Pendant la guerre hispano-américaine , il commande le bureau des munitions de la 1re division du 4e Corps d'Armée à Huntsville en Alabama. En 1905, il commande le district d'artillerie de Pensacola et est promu lieutenant-colonel du corps d'artillerie côtière. Il devient alors le commandant de l'école d'artillerie côtière. Il commande plusieurs garnisons d'artillerie avant de retourner à l'académie. En juillet 1916, il est promu général de brigade. Il commande ensuite la 30e Division d'infanterie avec laquelle il part en France. Il prend enfin sa retraite en décembre 1918.

Commandant de l'école d'artillerie côtière 1905-1912
Surintendant de l'Académie militaire 1912-1916
Commandant 30e Division d'infanterie 1917-1918

Joseph Theodore Dickman

Major général (2 étoiles) - Major general

Joseph Theodore Dickman, né le 06 octobre 1857 à Dayton aux États-Unis et mort le 23 octobre 1927 à Washington aux États-Unis, est un officier américain qui est diplômé de l'École de cavalerie de l'armée américaine en 1883. Il travaille sur le territoire indien et participe aux guerres apaches. Ensuite, il participe à la Guerre hispano-américaine en tant que membre de l'état major du général Joseph Wheeler. En 1902, il devient major général de l'armée. En 1915, il prend le commandement de la 2e Division de Cavalerie américaine. En août 1917, il reçoit le commandement de la 85e Division d'Infanterie. Lors de l'entrée en guerre américaine, il prend le commandement de la 3e Division d'Infanterie. Sa division devient célèbre en juillet 1918 en tenant bon face aux Allemands alors que les forces alliées des deux flancs se retirent. Il prend alors le surnom de "Rocher de la Marne". Il sert ensuite comme général commandant du Corps de la Zone VIII entre 1919 à 1921. Il prend sa retraite le 06 octobre 1921.

Commandant 2e Division de Cavalerie 1915-1917
Commandant 85e Division d'Infanterie 1917
Commandant 3e Division d'infanterie 1917-1919
Commandant Corps Zone VIII 1919-1921

Preston Brown

Major général (2 étoiles) - Major general

Preston Brown, né le 02 janvier 1872 à Lexington aux États-Unis et mort le 30 juin 1948 à Vineyard Haven aux États-Unis, est un officier américain qui est entré dans l'armée en tant que soldat en 1894. Il gravit les échelons un à un. Ainsi, il est nommé sous-lieutenant en 1897, promu major en 1916 et lieutenant-colonel en 1917. En 1918, il est nommé colonel dans l'armée nationale. Quelques mois plus tard, il devient brigadier général. Avec la guerre, il se retrouve affecté comme chef d'état-major de la 2e Division d'Infanterie à Château-Thierry et Saint-Mihiel du 6 avril au 18 septembre 1918. Il est ensuite chef d'état-major du IVe Corps entre le 20 septembre et octobre 1918. Le 18 octobre 1918, il devient commandant de la 3e Division d'Infanterie. En novembre 1918, il devient chef d'état-major adjoint au quartier général de l'armée d'occupation américaine. Il prend sa retraite en 1936 avec le grade major général.

Chef d'état-major 2e Division d'Infanterie 1917
Chef d'état-major du IVe Corps 1918
Commandant de la 3e Division d'Infanterie 1919
Chef d'état-major adjoint au quartier général 1919-1921

Robert Lee Howze

Major général (2 étoiles) - Major general

Robert Lee Howze, né le 22 août 1864 à Overton aux États-Unis et mort le 19 septembre 1926 à Columbus aux États-Unis, est un officier américain qui est diplômé de West Point en 1888. Après avoir participé aux guerres indiennes et hispano-américaine, il est nommé commandant des cadets à West Point de 1905 à 1909. Pendant la Grande Guerre, il est promu major général et placé au commandement de la 38e Division d'Infanterie, qui participe à l'offensive Meuse-Argonne en octobre 1918. Il prend ensuite le commandement de la 3e Division d'Infanterie et marche sur le Rhin. Pour finir, il commande la 3e Armée d'Occupation en Allemagne en 1919.

Commandant 38e Division d'Infanterie 1917-1918
Commandant 3e Division d'Infanterie 1918
Commandant 3e Armée d'Occupation 1919






George Hamilton Cameron

Major général (2 étoiles) - Major general

George Hamilton Cameron, né le 08 janvier 1861 à Ottawa aux États-Unis et mort le 28 janvier 1944 à Staunton aux États-Unis, est un officier américain qui sort de West Point en 1883. Il sert au sein du 7e Régiment de Cavalerie de 1883 à 1891, durant les guerres indiennes. Il est ensuite affecté au 4e Régiment de Cavalerie de 1891 à 1895. De 1895 à 1898, il est affecté au 4e Régiment de Cavalerie à Fort Walla. Il devient ensuite secrétaire à l'École d'application de cavalerie et d'artillerie de campagne à Fort Riley de 1901 à 1906. De 1907 à 1910, il devient commandant adjoint à l'École de service montée à Fort Riley. Il est ensuite envoyé avec le 14e Régiment de Cavalerie aux Philippines de 1910 à 1912. Il devient directeur du War College de 1914 à 1916. En 1916, en vue de la préparation américaine pour l'entrée en guerre, il est chargé de commander le camp de manœuvre à Fort Benjamin Harrison. Il organise ensuite une formation d'officiers dans le département sud de l'armée. En 1917, il est affecté au commandement de la 3e Brigade de la 15e Division de Cavalerie de l'armée. Lorsque le plan de campagne de divisions de cavalerie est abandonné en faveur de la création de toutes les divisions d'infanterie, il est nommé commandant du 25e Régiment de Cavalerie. De septembre à décembre 1917, il commande la 40e Division d'Infanterie. Il est promu général de division temporaire en décembre 1917 et affecté au commandement de la 4e Division d'Infanterie. D'août à octobre 1918, il commande le Ve Corps d'Armée et le dirige pendant la dernière partie de la campagne Meuse-Argonne. En octobre 1918, il est remplacé au Ve Corps d'Armée par Charles P. Summerall et retourne au commandement de la 4e Division. Quelques semaines plus tard, il doit retourner aux États-Unis pour organiser et entraîner des unités supplémentaires pour combattre en France.

Commandant 38e Division d'Infanterie 1917-1918
Commandant 3e Division d'Infanterie 1918
Commandant 3e Armée d'Occupation 1919

Beaumont Bonaparte Buck

Major général (2 étoiles) - Major general

Beaumont Bonaparte Buck, né le 16 janvier 1860 à Mayhew aux États-Unis et mort le 10 février 1950 à San Antonio aux États-Unis, est un officier américain qui commande le 16e Régiment d'Infanterie de l'armée et garde la frontière avec le Mexique entre 1885 à 1889. Lors du déclenchement de la guerre hispano-américaine en 1898, il est affecté au 2e Texas Volunteer Infantry en tant que major. Le 01er mars 1899, il est promu capitaine et devient commandant des cadets à l'Université du Missouri. Il y reste jusqu'en 1902. En 1914, il est promu colonel et envoyé à la frontière américano-mexicaine. Un an plus tard, il rejoint la Garde nationale du Massachusetts. Le 12 juin 1917, il devient le commandant du 28e Régiment d'Infanterie de la 1re Division d'Infanterie . Il est ensuite promu brigadier général le 05 août 1917 et reçoit le commandement de la 2e Brigade d'Infanterie de la 1re Division d'Infanterie, qu'il dirige pendant les batailles de Cantigny et de Soissons. Le 08 août 1918, il devient général de division et prend le commandement de la 3e Division d'Infanterie et de la 34e Division d'Infanterie. Il retourne aux États-Unis le 15 novembre 1918, où il commande le Camp MacArthur en décembre 1918 et le Camp Meade en mars 1919. Il prend sa retraite en 1924.

Commandant 38e Division d'Infanterie 1917-1918
Commandant 3e Division d'Infanterie 1918
Commandant 3e Armée d'Occupation 1919










Samuel Escue Tillman

Brigadier général (1 étoile) - Brigadier general

Samuel Escue Tillman , né le 03 octobre 1847 à Shelbyville aux États-Unis et mort le 24 juin 1942 à Southampton aux États-Unis, est un officier américain qui est aussi un éducateur militaire, un ingénieur et un astronome. Excellent cadet, diplômé d'USMA de 1869, il passe quinze mois sur la frontière à Fort Riley au Kansas avant de devenir professeur adjoint de mathématique à l'Académie militaire de West Point. En plus de participer à des expéditions pour explorer et cartographier des parties des États occidentaux de l'Arizona et de la Californie , il est détaché pendant un an en tant qu'astronome assistant de l'expédition nationale dans le nord de la Tasmanie. En 1881, il reçoit une affectation permanente à West Point en tant que professeur de chimie, de minéralogie et de géologie. Les trente années suivantes de sa vie sont consacrées à l'écriture et à l'enseignement à l'Académie militaire de West Point. En 1911, après 44 ans de service actif, il prend sa retraite. Au début de 1917, Une bonne partie des instructeurs de l'Académie sont affectés à des unités qui vont se rendre en France. Du coup, l'Académie se retrouve rapidement en manque de professeurs. Alors Colonel, Tillman est rappelé de sa retraite pour servir comme surintendant de l'USMA en juin 1917. Il prépare ainsi le Corps des cadets jusqu'à l'armistice. Durant cette période, il refuse les demandes répétées d'ajouter l'aviation militaire au programme des études.

Surintendant de l'Académie militaire 1917-1919

 

George Smith Patton

Colonel - Colonel

George Smith Patton, né le 11 novembre 1885 à San Marino aux États-Unis et mort le 21 décembre 1945 à Heidelberg en Allemagne, est un officier américain qui enfant éprouve des difficultés pour apprendre à lire et à écrire. En 1902, il passe par l'université de Princeton afin de réussir son examen d'entrée pour West Point. Malgré ses difficultés en lecture et en écriture, ses performances exceptionnelles lors des défilés lui valent l'admiration de ses camarades et le respect des étudiants plus âgés. Le 03 mars 1904, il réussit le concours d'entrée pour West Point. Une fois à l'Académie militaire, il s'habitue facilement à la routine de West Point mais ses résultats sont mauvais. Il redouble sa première année. Tout au long de ses études à l'Académie militaire, il excelle lors des exercices militaires mais ses résultats académiques restent très moyens. Il devient un cavalier émérite et l'un des meilleurs sabreurs de l'Académie. Il arrive 46e de sa promotion de 103 élèves et devint sous-lieutenant de cavalerie le 11 juin 1909. Sa première affectation est au sein du 15e Régiment de Cavalerie à Fort Sheridan dans l'Illinois. Il est rapidement remarqué par ses supérieurs de par son caractère très énergique. Grâce à ses talents en course à pied et en escrime, George Patton est sélectionné pour participer aux épreuves de pentathlon moderne aux Jeux olympiques de 1912 organisés à Stockholm, en Suède. Sur 42 concurrents, il arrive à la 5e place du classement final. Après les Jeux olympiques, il se rend à Saumur en France où il apprend de nouvelles techniques d'escrime avec Charles Cléry. À son retour à Fort Myers, il modifie la doctrine du combat au sabre pour la cavalerie en mettant l'accent sur l'estoc plutôt que sur la taille. Il est ensuite temporairement affecté au bureau du chef d'état-major de l'armée pour concevoir un sabre droit et non plus courbé destiné à cette nouvelle utilisation. 20 000 exemplaires de ce sabre de cavalerie modèle 1913, communément appelé « sabre Patton », sont commandés en 1913. Patton retourne ensuite à Saumur pour recevoir de nouveaux enseignements. À son retour aux États-Unis, il intègre l'école de cavalerie de Fort Riley dans le Kansas où il est à la fois élève et instructeur. Il y enseigne ses techniques à d'autres officiers de cavalerie souvent plus gradés que lui. Il sort diplômé en 1915. La même année, il arrive à se faire envoyer au 8e Régiment de Cavalerie de Fort Bliss au Texas. Là-bas, il effectue des missions de surveillance de la frontière avec le Mexique. C'est à ce moment-là qu'il découvre son supérieur, John Pershing. En avril 1916, il sollicite John Pershing pour obtenir des fonctions de commandement. Donnant son accord, John Pershing lui attribue le commandement de la troupe C du 13e Régiment de Cavalerie qui pourchasse Pancho Villa et ses subordonnés. Toujours la même année, il est sélectionné pour participer aux Jeux olympiques de 1916. Ces jeux sont annulés suite au conflit mondial. Son baptême du feu a lieu le 14 mai 1916 dans ce qui est la première attaque motorisée de l'histoire militaire américaine. À la tête d'une force composée de dix soldats et de deux guides civils à bord de trois torpédos Dodge, il surprend et tue trois hommes de Pancho Villa qui cherchent du ravitaillement. Il quitte l'expédition en février 1917. Il est ensuite affecté à Front Royal en Virginie pour superviser l'acquisition de chevaux pour l'armée. À la suite de l'entrée en guerre des États-Unis et la nomination de John Pershing à la tête de la force expéditionnaire américaine, il demande à rejoindre son état-major. Il est promu capitaine le 15 mai 1917 et embarque pour l'Europe le 28 mai 1917 avant d'arriver à Liverpool le 08 juin 1917. Devenu l'assistant personnel du général Pershing, il supervise l'entraînement des troupes américaines avant d'être affecté au commandement du quartier-général de la base de Chaumont. N'appréciant pas cette fonction et commence à s'intéresser aux chars d'assaut alors que le général Pershing songe à lui donner le commandement d'un bataillon d'infanterie. Le 10 novembre 1917, Patton reçoit l'ordre d'établir l'école des blindés légers de la force expéditionnaire. Il quitte Paris et rejoint le camp d'entraînement de l'armée française à Champlieu où il conduit un char léger Renault FT pour tester sa capacité à franchir les tranchées. Il visite également une usine Renault pour voir la fabrication des blindés. Il est promu major le 26 janvier 1918. Il reçoit, le 23 mars 1918, les dix premiers chars de son école à Bourg, où est installée l'école de chars légers de l'armée américaine. À son poste, il entraîne les équipages des chars qui devront opérer en soutien de l'infanterie. Il défend l'importance de l'utilisation des chars sur les champs de batailles auprès d'officiers très souvent réticents. Il est ensuite promu lieutenant-colonel, le 03 avril 1918. En août 1918, il est placé à la tête de 304e Brigade de Chars. Il commande les équipages américains des chars Renault FT à la bataille de Saint-Mihiel et durant l'offensive Meuse-Argonne. Le 26 septembre 1918, il est blessé à la jambe gauche durant une attaque qu'il mène. Durant 1 heure, il continue de commander ses hommes refusant d'être évacué vers l'arrière. Alors qu'il récupère de ses blessures, il est promu colonel le 17 octobre 1918. Il retourne sur le front le 28 octobre 1918 mais ne participe pas à d'autres combats avant l'armistice du 11 novembre 1918.

Aide de camp du général de division J. Franklin Bell 1916-1917
Aide de camp du général J. Pershing 1917-1923

 

George Marshall

Capitaine - Captain

George Marshall, né le 31 décembre 1880 à Uniontown aux États-Unis et mort le 16 octobre 1959 à Washington aux États-Unis, est un officier américain qui contrairement à la majorité des grands officiers, n'intègre pas l'Académie militaire de West Point. Des problèmes financiers de sa famille et ses capacités physiques limitées le dirigent vers la Virginia Military Institute. Il y rentre le 1er septembre 1897 et en sort diplômé en 1901 avec le grade de 1er capitaine des cadets. Choisissant une carrière militaire dans l'US Army, il reçoit son affectation en tant que 2e lieutenant au 30e Régiment d’Infanterie stationné aux Philippines. Il y reste de mai 1902 à novembre 1903. Il rejoint ensuite Fort Reno en Oklahoma. En 1906, il reprend ses études à l’école de cavalerie et d’infanterie de Fort Leavenworth au Kansas. Il sort 1er de sa promotion en 1907 et est promu 1er lieutenant. Ces excellents résultats lui permettent d'être sélectionné pour l'année 1908 dans l'Army Staff College où il reste pour exercer en qualité d'enseignant jusqu'en 1911. À partir de janvier 1911, il est successivement affecté aux 24e(New York), 4e(Manille, Philippines) Régiments d'Infanterie, puis au 13e (Californie) au poste d'aide de camp du général de division J. Franklin Bell de mai 1916 à juin 1917. Lors de l'entrée en guerre des États-Unis d'Amérique, il est promu capitaine et rejoint l'AEF en France. L'année 1918 est pour lui l'occasion de se faire remarquer par son sens élevé de la tactique qui lui vaut des éloges pour les résultats obtenus lors des offensives de Cantigny, Aisne-Marne, St. Mihiel et Meuse-Argonne. Repéré par le général John Pershing, il devient son aide de camp et est promu au grade de major en juillet 1920 et lieutenant colonel en août 1923.

Aide de camp du général de division J. Franklin Bell 1916-1917
Aide de camp du général J. Pershing 1917-1923