La Grande Guerre

Armée de terre - Armée de mer

George V

Roi - King

George V, né le 03 juin 1865 à Londres en Angleterre et mort le 20 janvier 1936 à Norflok en Angleterre, est le fils cadet du prince de Galles. En tant que cadet du prince, il a peu de chances d'accéder au trône. Son frère aîné, Albert Victor, est le deuxième dans l'ordre de succession après son père. Leur père considère que la marine représente le meilleur entraînement possible pour un garçon. Ainsi, les deux frères entrent dans la Royal Navy en septembre 1877. À partir de 1879, ils servent pendant trois ans sur le HMS Bacchante. Ils réalisent une tournée des colonies de l'Empire britannique dans les Caraïbes, l'Afrique du Sud et l'Australie et se rendent aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Méditerranée, en Égypte et au Japon. La mort de son frère aîné met un terme à la carrière militaire de George. À la mort de la reine Victoria, le 22 janvier 1901, son père monte sur le trône sous le nom d'Édouard VII. Le 06 mai 1910, Édouard VII meurt. Il monte alors sur le trône sous le nom de George V, à l'âge de 44 ans. Entre 1914 et 1918, le Royaume-Uni est en guerre contre l'Empire allemand. Le Kaiser Guillaume II, qui devient pour l'opinion publique britannique le symbole des horreurs de la guerre, est le cousin de George V. Le grand-père paternel du roi du Royaume-Uni était le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha. George V et ses enfants portent donc les titres de prince et de princesse de Saxe-Cobourg-Gotha. Le 17 juillet 1917, George apaise les sentiments nationalistes britanniques en changeant le nom de la maison royale britannique du nom à consonance allemand de Saxe-Cobourg-Gotha en Windsor d'après le château du même nom. Lorsque le tsar Nicolas II, son cousin, est renversé par la Révolution russe, le gouvernement britannique lui offre asile ainsi qu'à sa famille mais les craintes que la révolution ne se propage aux Îles Britanniques poussent George V à juger que la présence de la famille impériale russe serait inappropriée. Le tsar et sa famille restent en Russie où ils sont assassinés par les bolcheviks en 1918.

Roi du Royaume-Uni 1910-1936
Roi d'Afrique du Sud 1910-1936

Henry Lukin

Major-général - Major general

Henry Lukin, né le 24 mai 1860 à Fulham en Angleterre et mort le 15 décembre 1925 à Muizenberg au Cap, part pour l'Afrique du Sud après la mort de sa mère. Il a alors 19 ans. À peine arrivé, il est recruté au sein du 77e régiment de Bengough's Horse au début de la guerre anglo-zouloue. En 1897, il participe à la campagne du Bechuanaland. En 1899, il est engagé dans la seconde guerre des Boers. Le 13 octobre 1900, il est nommé commandant du CMR avec le grade de lieutenant-colonel. Le 01 juillet 1912, il est nommé inspecteur général des forces permanentes de la Force de défense de l'Union avec le grade de général de brigade. Au début de la Grande Guerre, il devient commandant de la force A pour l'occupation de la colonie allemande en Afrique de l'Ouest . Le 23 septembre 1914, il participe à la bataille de Sandfontein dans le sud-ouest africain allemand. En juillet 1915, il est nommé commandant de la force de démobilisation dans le sud-ouest africain allemand. Le 11 août 1915, il devient officier général commandant la 1 re brigade d'infanterie sud-africaine. En septembre 1915, il est transféré en Angleterre. En décembre 1915, il embarque pour l'Égypte. En avril 1916, il part pour Marseille afin de participer à la bataille de Delville Wood en juillet 1916. Le 30 novembre 1916, il est nommé officier général commandant la 9e division écossaise avec le grade de major-général. En avril 1918, il devient officier général commandant la 64e division stationnée en Grande-Bretagne.

Commandant Force A Union Afrique du Sud 1914-1915
Commandant 1re Brigade d'infanterie sud-africaine 1915
Commandant 9e Division écossaise 1916-1918
Commandant 64e Division britannique 1918







Jan Smuts

Général - General

Jan Smuts, né le 24 mai 1870 à Riebeek West au Cap et mort le 11 septembre 1950 à Irene au Transvaal, est un avocat, un militaire, un philosophe et un homme d'État d’Afrique du Sud. En 1891, il est diplômé avec mention en littérature et en science. Âgé de 21 ans, il obtient alors une bourse d’études pour étudier le droit au Christ’s College de l’université de Cambridge en Angleterre. Il vit dans des conditions modestes, reste isolé mais est persévérant et un autodidacte remarquable. En 1894, il est diplômé mais au lieu de suivre une prestigieuse carrière en droit qui s’annonce pour lui en Angleterre, il préfère revenir dans la colonie du Cap. Ses manières et sa timidité l’empêchent d'avoir de nombreux clients en tant qu'avocat. Du coup, il se tourne vers le journalisme pour arrondir ses fins de mois. Politiquement, il commence à s’engager du côté des Unionistes britanniques et de la politique d’expansion économique et territoriale. Il rejoint alors l’Afrikaner Bond, partisan de l’unité sud-africaine. Le 11 octobre 1899, débute la seconde guerre des Boers, entre le Transvaal et l’État libre d'Orange d’une part et le Royaume-Uni d’autre part. Après les défaites boers, les troupes britanniques marchent sur le Transvaal. Le gouvernement de Kruger est alors obligé de quitter la capitale sud-africaine. Quand la Grande Guerre éclate, il propose immédiatement une assistance militaire au Royaume-Uni à la fureur des nationalistes afrikaners. En juillet 1915, il prend le commandement des troupes d’invasion du Sud-Ouest africain allemand puis de celles de l’Est africain allemand où ses troupes conquièrent Dar es Salam. En mars 1917, il conduit la délégation sud-africaine au Royaume-Uni lors de la conférence impériale sur la guerre et entre dans le cabinet de guerre de David Lloyd George, le premier ministre britannique. En décembre de la même année, il rencontre à Genève, le comte Albert von Mensdorff-Pouilly-Dietrichstein, envoyé Austro-Hongrois avec lequel il évoque les conditions d'une paix séparée avec l'Autriche-Hongrie mais les velléités pacifiques des deux belligérants font long feu. C’est à cette époque qu’il contribue grandement à la création de la Royal Air Force (RAF) en 1918. En 1919, il représente l’Afrique du Sud à la conférence de paix de Paris où il plaide la réconciliation entre allemands et français tout en approuvant le principe des réparations des dommages de guerre. Il est aussi l’un des artisans de la création de la Société des Nations, en dépit de ses réticences concernant la montée en puissance de l’influence américaine. Il plaide pour que les anciennes colonies allemandes soient désormais gérés par des mandats délégués par la future SDN.

Commandant des troupes d’invasion 1914-1917
Représentant de la délégation sud-africaine 1917-1918

Jacob van Deventer

Général - General

Jacob van Deventer, né le 18 juillet 1874 à Ficksburg au Cap et mort le 17 août 1922 à Zilkaatsnek en Afrique du Sud, est un militaire sud-africain qui participe à la seconde guerre des Boers avant de prendre le commandement des Forces sud-africaines de la défense lors du déclenchement de la Grande Guerre. Par la suite, il prend le commandement de la brigade montée constituant la force expéditionnaire outre-mer (SAOEF). Cette force est envoyé pour combattre les Allemands en Afrique Orientale allemande.

Commandant des forces de défense de l'Union 1914-1915
Commandant de la brigade à cheval de la Force expéditionnaire sud-africaine d'outre-mer 1916-1917
Commandant de la division de la Force expéditionnaire sud-africaine d'outre-mer 1917-1918