La Grande Guerre

Civils

George V

Roi - King

George V, né le 03 juin 1865 à Londres en Angleterre et mort le 20 janvier 1936 à Norflok en Angleterre, est le fils cadet du prince de Galles. En tant que cadet du prince, il a peu de chances d'accéder au trône. Son frère aîné, Albert Victor, est le deuxième dans l'ordre de succession après son père. Leur père considère que la marine représente le meilleur entraînement possible pour un garçon. Ainsi, les deux frères entrent dans la Royal Navy en septembre 1877. À partir de 1879, ils servent pendant trois ans sur le HMS Bacchante. Ils réalisent une tournée des colonies de l'Empire britannique dans les Caraïbes, l'Afrique du Sud et l'Australie et se rendent aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Méditerranée, en Égypte et au Japon. La mort de son frère aîné met un terme à la carrière militaire de George. À la mort de la reine Victoria, le 22 janvier 1901, son père monte sur le trône sous le nom d'Édouard VII. Le 06 mai 1910, Édouard VII meurt. Il monte alors sur le trône sous le nom de George V, à l'âge de 44 ans. Entre 1914 et 1918, le Royaume-Uni est en guerre contre l'Empire allemand. Le Kaiser Guillaume II, qui devient pour l'opinion publique britannique le symbole des horreurs de la guerre, est le cousin de George V. Le grand-père paternel du roi du Royaume-Uni était le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha. George V et ses enfants portent donc les titres de prince et de princesse de Saxe-Cobourg-Gotha. Le 17 juillet 1917, George apaise les sentiments nationalistes britanniques en changeant le nom de la maison royale britannique du nom à consonance allemand de Saxe-Cobourg-Gotha en Windsor d'après le château du même nom. Lorsque le tsar Nicolas II, son cousin, est renversé par la Révolution russe, le gouvernement britannique lui offre asile ainsi qu'à sa famille mais les craintes que la révolution ne se propage aux Îles Britanniques poussent George V à juger que la présence de la famille impériale russe serait inappropriée. Le tsar et sa famille restent en Russie où ils sont assassinés par les bolcheviks en 1918.

Roi du Royaume-Uni 1910-1936
Roi d'Afrique du Sud 1910-1936

Louis Botha

Ministre - Minister

Louis Botha, né le 27 septembre 1862 à Greytown au Natal et mort le 27 août 1919 à Pretoria au Transvaal, est un fermier boer, un militaire et un homme politique. Durant son enfance passé dans l'État libre d'Orange, il est avec ses frères et sœurs parmi les populations noires dans une atmosphère patriarcale. Il apprend notamment le zoulou et est scolarisé à la mission locale allemande. Devenu membre du parlement du Transvaal en 1897, il est partisan de l'apaisement avec les Britanniques, ce qui suscite très tôt l'admiration et le soutien du jeune Winston Churchill. Il devient député de la république sud-africaine du Transvaal entre 1897 et 1900. Au début de la début de la seconde guerre des Boers , il s'engage dans les rangs du commando de Vryheid et est promu général deux ans plus tard. Au mois de février 1900, après la mort de Piet Joubert, il est nommé commandant-général des armées du Transvaal. Sa prise de commandement a lieu dans les pires conditions car sur tous les fronts, les Boers reculent. Il tente de ralentir le rouleau compresseur britannique en réorganisant les commandos en les dispersant afin qu'ils puissent mener des actions de guérilla. En 1902, il mène les négociations avec les britanniques qui aboutissent à la paix de Vereeniging signée à Pretoria le 31 mai 1902. Il se reconvertit alors dans la politique. Cet Afrikaner devient Premier ministre de la colonie du Transvaal de 1907 à 1910 avant d'être, du 31 mai 1910 au 27 août 1919, date de sa mort, le 1er Premier ministre de l'Union d'Afrique du Sud. Il est également ministre des Affaires indigènes du 23 septembre 1913 au 03 septembre 1919.

Premier ministre 1910-1919
Ministre des Affaires indigènes 1913-1919






François Malan

Ministre - Minister

François Malan, né le 12 mars 1871 à Leeuwenjacht au Cap et mort le 31 décembre 1941, fait ses études au Victoria College à Stellenbosch puis à l'université du Cap de Bonne Espérance et enfin au Christ's College à l'université de Cambridge. Inscrit au barreau du Cap en 1895, il n'exercera jamais sa profession d'avocat et devient rédacteur en chef du journal Ons Land publié en langue néerlandaise. En 1900, Malan est élu à l'assemblée du Cap sous les couleurs de l'Afrikaner Bond dont il devient ensuite le chef. Partisan de la réconciliation entre Afrikaners et Britanniques d'Afrique du Sud, il soutient aussi une politique progressiste concernant les populations de couleur. En 1912, il devient ministre des Mines. En avril 1920, il devient également ministre de l'Agriculture.

Ministre de l'Éducation 1910-1921
Ministres des Mines 1912-1924

Christiaan van Heerden

Ministre - Minister

Christiaan van Heerden, né le 02 septembre 1862 à Tarkastad au Cap et mort le 17 juillet 1933 à Tarkastad au Cap, est un homme politique sud-africain, délégué à la convention nationale de 1908, membre du parti sud-africain, membre du gouvernement sud-africain de Louis Botha puis de celui de Jan Smuts en tant ministre de l'agriculture et des forêts.

Ministre de l'Agriculture et des forêts 1913-1920









Nicolaas Jacobus de Wet

Ministre - Minister

Nicolaas Jacobus de Wet, né le 11 septembre 1873 à Stellenbosch au Cap et mort le 16 mars 1960 à Pretoria en Afrique du Sud, est diplômé en droit de l'université de Cambridge en 1895. Il est secrétaire militaire auprès du général Louis Botha durant la seconde Guerre des Boers. Il reste proche de Louis Botha après la guerre des Boers et entame une carrière politique à ses côtés. De 1907 à 1910, il est député à l'assemblée législative de la colonie britannique du Transvaal. En 1913, il est nommé au conseil du Roi d'Angleterre. De 1913 à 1920, il est député du Parti sud-africain puis sénateur de 1920 à 1929. Il est également ministre de la justice de 1913 à 1924 sous les gouvernements de Louis Botha puis de Jan Smuts. À cette fonction, il doit gérer les conséquences pénales de la révolte afrikaner de 1914 contre l'entrée en guerre au côté des Britanniques.

Ministre de la Justice 1913-1924

Henry Burton

Ministre - Minister

Henry Burton, né en 1866 au Cap et mort en 1935, est un homme politique et un avocat, membre du parti sud-africain. Il est éduqué au prestigieux Collège St Andrews à Grahamstown et sort diplômé de l'université du Cap de Bonne Espérance en 1886. En 1888, il s'installe à Kimberley, termine ses études de droit et commence son métier de juriste et d'avocat en 1892. En 1898, il entame une carrière politique. En 1902, il est élu au parlement. En 1910, il devient le tout premier ministre des affaires indigènes dans le nouveau gouvernement de l'Union d'Afrique du Sud dirigé par Louis Botha. De 1916 à 1917 et de 1920 à 1924, il est le ministre des finances de Louis Botha puis de Jan Smuts.

Ministre des Chemins de fer et des ports 1913-1920
Ministre des Finances 1916-1917



Jan Smuts

Général - General

Jan Smuts, né le 24 mai 1870 à Riebeek West au Cap et mort le 11 septembre 1950 à Irene au Transvaal, est un avocat, un militaire, un philosophe et un homme d'État d’Afrique du Sud. En 1891, il est diplômé avec mention en littérature et en science. Âgé de 21 ans, il obtient alors une bourse d’études pour étudier le droit au Christ’s College de l’université de Cambridge en Angleterre. Il vit dans des conditions modestes, reste isolé mais est persévérant et un autodidacte remarquable. En 1894, il est diplômé mais au lieu de suivre une prestigieuse carrière en droit qui s’annonce pour lui en Angleterre, il préfère revenir dans la colonie du Cap. Ses manières et sa timidité l’empêchent d'avoir de nombreux clients en tant qu'avocat. Du coup, il se tourne vers le journalisme pour arrondir ses fins de mois. Politiquement, il commence à s’engager du côté des Unionistes britanniques et de la politique d’expansion économique et territoriale. Il rejoint alors l’Afrikaner Bond, partisan de l’unité sud-africaine. Le 11 octobre 1899, débute la seconde guerre des Boers, entre le Transvaal et l’État libre d'Orange d’une part et le Royaume-Uni d’autre part. Après les défaites boers, les troupes britanniques marchent sur le Transvaal. Le gouvernement de Kruger est alors obligé de quitter la capitale sud-africaine. Quand la Grande Guerre éclate, il propose immédiatement une assistance militaire au Royaume-Uni à la fureur des nationalistes afrikaners. En juillet 1915, il prend le commandement des troupes d’invasion du Sud-Ouest africain allemand puis de celles de l’Est africain allemand où ses troupes conquièrent Dar es Salam. En mars 1917, il conduit la délégation sud-africaine au Royaume-Uni lors de la conférence impériale sur la guerre et entre dans le cabinet de guerre de David Lloyd George, le premier ministre britannique. En décembre de la même année, il rencontre à Genève, le comte Albert von Mensdorff-Pouilly-Dietrichstein, envoyé Austro-Hongrois avec lequel il évoque les conditions d'une paix séparée avec l'Autriche-Hongrie mais les velléités pacifiques des deux belligérants font long feu. C’est à cette époque qu’il contribue grandement à la création de la Royal Air Force (RAF) en 1918. En 1919, il représente l’Afrique du Sud à la conférence de paix de Paris où il plaide la réconciliation entre allemands et français tout en approuvant le principe des réparations des dommages de guerre. Il est aussi l’un des artisans de la création de la Société des Nations, en dépit de ses réticences concernant la montée en puissance de l’influence américaine. Il plaide pour que les anciennes colonies allemandes soient désormais gérés par des mandats délégués par la future SDN.

Commandant des troupes d’invasion 1914-1917
Représentant de la délégation sud-africaine 1917-1918

Thomas Orr

Ministre - Minister

Thomas Orr, né dans le comté d'Armagh en Irlande en 1857 et mort en 1937 en Afrique du Sud, est un homme politique sud-africain, auditeur général de la colonie du Natal et un membre du parti sud-africain. Il est ministre des Finances de 1917 au 20 mars 1920.

Ministre des Finances 1917-1920