La Grande Guerre

Armée de terre - Armée de mer

Pierre Ier

Roi - Kralju

Pierre Ier, né le 29 juin 1844 à Belgrade en Serbie et mort le 16 août 1921 à Belgrade en Serbie, fait ses études militaires à Saint-Cyr. En 1870, ne supportant pas de voir la France battue par les Prussiens, il s’engage comme sous-lieutenant au 5e bataillon de la Légion étrangère, sous le nom de Pierre Kara et se bat dans les rangs de l’Armée de la Loire. Le 11 octobre 1870, il est blessé et fait prisonnier. Il parvient à s’évader et rejoint l’arrière-garde de l’armée de Chanzy pour reprendre sa place au combat. En 1875, il fait partie des insurgés serbes qui combattent les Ottomans en Bosnie. En 1876-1877, il est le chef de sa propre unité sous le nom de guerre Petar Mrkonjić. Un complot militaire à Belgrade met fin en 1903 au règne autoritaire d'Alexandre Ier de Serbie qui est assassiné. Pierre Karageorgévitch monte sur le trône de Serbie sous le titre de Pierre Ier, roi de Serbie. Dès son arrivée sur le trône, il fait adopter en Serbie la constitution la plus démocratique et la plus libérale en Europe après celle de la Grande-Bretagne. Il devient rapidement le symbole d’espoirs multiples. En 1914, malade, il décide de se retirer de la scène politique. Il désigne en juin 1914 son fils cadet Alexandre comme Prince régent et lui laisse le soin de mener les opérations militaires jusqu'à l'offensive victorieuse d’automne 1918. Malgré sa maladie et l'absence de la vie politique, Pierre Ier, appelé par le peuple l'« oncle Pierre », est dans les premiers rangs durant les épreuves les plus difficiles de la guerre et donne l'inspiration et la force aux soldats épuisés par le combat. Lorsque la Serbie est attaquée en 1915 de trois côtés différents, il décide de se replier avec son armée et traverse les montagnes enneigées d’Albanie. Il prend place dans les navires de transport français tout comme ses soldats et se rend sur l'île de Corfou. Il est admiré par tous pour son courage et sa loyauté envers sa patrie. Au terme de la Grande Guerre, le 1er décembre 1918, le royaume est proclamé par le prince-régent Alexandre au nom de son père Pierre Ier de Serbie qui prend alors le titre de roi des Serbes, Croates et Slovènes. Il règne sur ce nouveau royaume jusqu'à sa mort, le 16 août 1921.

Roi de Serbie 1903-1918
Roi des Serbes, Croates et Slovènes 1918-1921

AlexandreI

Prince - Kneže

AlexandreI, né le 16 décembre 1888 à Cetinje au Monténégro et mort assassiné le 09 octobre 1934 à Marseille en France, second fils de Pierre Ier, sert dans l'armée serbe en octobre 1912 lors de la première guerre balkanique. Durant la Grande Guerre, il sert dans l'armée de son pays. Cette attitude lui permet de jouir en France d'une énorme popularité, surtout à la suite des combats se déroulant lors de l'expédition de Salonique. Au terme de la Grande Guerre, le 1er décembre 1918, le royaume est proclamé par le prince-régent Alexandre au nom de son père Pierre Ier de Serbie qui prend alors le titre de roi des Serbes, Croates et Slovènes. À la mort de son père, il devient le roi du nouveau royaume de Yougoslavie, sous le nom d'Alexandre I er.

Prince régent 1914-1918
Roi de Yougoslavie 1921-1934























Radomir Putnik

Maréchal - Vojvoda

Radomir Putnik, né le 24 janvier 1847 à Kragujevac en Serbie et mort le 17 mai 1917 à Nice en France, commence sa carrière militaire à l’École d’artillerie de Belgrade. Il en sort sous-lieutenant et participe déjà aux deux guerres serbo-ottomanes de 1876 à 1878. Après l’accession de Pierre Ier au trône de Serbie en juin 1903, il est nommé général et prend la tête de l’armée serbe. Il s’attache à moderniser et à réorganiser l’armée serbe qui sort victorieuse des deux guerres balkaniques de 1912 contre l’Empire ottoman et de 1913 contre la Bulgarie. Architecte des victoires spectaculaires contre les Ottomans dans la bataille de Kumanovo en octobre 1912 et la bataille de Bitolj, en novembre 1912 le général Putnik est nommé maréchal, premier militaire à recevoir ce titre en Serbie. À la déclaration de la Grande Guerre, le maréchal Putnik organise en août 1914 la défense du Royaume de Serbie d'une manière efficace contre l’offensive de l’armée d'Autriche-Hongrie sous le commandement du général Potiorek. Les deux victoires spectaculaires serbes conduisent à la complète expulsion des troupes autrichiennes du territoire serbe en décembre 1914. La supériorité en nombre de la seconde offensive de l’Autriche-Hongrie, aidée par les Bulgares et les Allemands en octobre 1915, contraint, après une résistance héroïque contre des ennemis supérieurs, Radomir Putnik et son armée à une retraite vers le Kosovo, puis un véritable calvaire à travers l’Albanie, pour rejoindre l’escadre de secours des forces alliées dans la côte adriatique. Après la complète réorganisation de l’armée serbe à Corfou au début de l’année 1916, le maréchal Radomir Putnik, malade et diminué physiquement, doit céder son commandement. Il part se soigner en France, à Nice où il meurt le 17 mai 1917 à l’âge de 70 ans.

Chef d'état-major de l'Armée 1914-1916

Petar Bojović

Maréchal - Vojvoda

Petar Bojović, né le 16 juillet 1858 à Miševići en Bosnie-Herzégovine et mort le 19 janvier 1945 à Belgrade en Serbie, est chef d'état-major dans la Première Armée serbe, qui remporte de grands succès dans les batailles de Kumanovo durant la première guerre balkanique. En 1913, il prend part aux négociations du traité de Londres, conclu avec la Turquie. Il est l'expert militaire de la délégation serbe. Dès le début de la Grande Guerre, il est blessé lors de la bataille de la Drina. Il est alors remplacé par le général Živojin Mišić. En janvier 1916, il est nommé à la tête de l'État major en remplacement de Radomir Putnik. Il occupe ce poste jusqu'en juin 1918, date à laquelle il démissionne à la suite d'un désaccord avec les généraux alliés qui veulent élargir le front de Thessalonique. Il reprend alors le commandement de la Première armée, qui enfonce les lignes ennemies et pénètre en territoire occupé. Il reçoit le titre de voïvode le 26 septembre 1918, en récompense de sa contribution à la guerre.

Commandant 1re Armée 1914
Chef d'état-major de l'Armée 1916-1918
Commandant 1re Armée 1918-1919












Živojin Mišić

Maréchal - Vojvoda

Živojin Mišić, né le 19 juillet 1855 à Struganik en Serbie et mort le 20 janvier 1921 à Belgrade en Serbie, est un militaire serbe qui participe à toutes les guerres que mène la Serbie entre 1876 et 1918. Il entre à l'Académie militaire en 1874. Il participe aux guerres serbo-turques de 1876 et 1878, avec le grade de sous-lieutenant d'infanterie. Puis, en 1885, il participe à la guerre contre la Bulgarie en qualité de lieutenant. Au cours de la Première Guerre balkanique menée contre l'Empire ottoman, il s'illustre à la bataille de Kumanovo en 1912, ce qui lui valut d'être élevé au grade de général. Au cours de la Deuxième Guerre balkanique, les Bulgares lancent une attaque surprise qui conduit à la bataille de Bregalnica. Mise en difficulté, l'armée serbe songe à se replier sur sa seconde ligne de défense, mais il persuade Radomir Putnik à repousser l'attaque sur la première ligne, contribuant ainsi à la victoire finale des Serbes. Lors de la Grande Guerre, il s'illustre à nouveau et joue un rôle de premier plan. Commandant de la Première Armée serbe, il donne l'ordre d'un contre-offensive le 03 décembre 1914. À l'issue de cette bataille, les Serbes font prisonniers 333 officiers et plus de 42 000 soldats. Les troupes serbes s'emparent également d'une importante quantité de matériel militaire autrichien. Tout le territoire du Royaume de Serbie est libéré. En récompense de son succès dans cette bataille, il reçoit le titre de voïvode. Lors du replis de l'armée serbe par l'Albanie, il souffre énormément. Une fois arrivé à Corfou, il est envoyé se reposer en France. Rappelé en septembre 1916, il reprend le commandement de la Première Armée serbe et se bat d'abord à Monastir puis à Thessalonique, assistant au général français Franchet d'Espèrey. À la fin de guerre, il devient Chef d'état-major du Haut commandement de l'Armée serbe.

Commandant 1re Armée 1914
Commandant 1re Armée 1916-1917
Commandant 1re Armée 1917-1918
Chef d'état-major de l'Armée 1918

Stepa Stepanović

Maréchal - Vojvoda

Stepa Stepanović, né le 24 janvier 1847 à Kumodraž en Serbie et mort le 27 avril 1929 à Čačak en Serbie, est un militaire serbe qui entre à l'école d'artillerie en 1874. Il participe à la guerre serbo-turque de 1876-1878, d'abord comme sergent, puis comme lieutenant. Dès ses premières armes, il se fait remarquer comme un chef courageux et tenace, capable dans les moments critiques entre dans les lignes de tir de montrer l'exemple à ses soldats. Au cours de la Première Guerre balkanique, il commande la Deuxième Armée serbe, qui, près de Kyoustendil-Dupnica, attaque et met en déroute l'armée turque de Vardar. Au début de la Grande Guerre, il remplace le chef d'état-major du commandement suprême Radomir Putnik, qui est absent. Il dirige la mobilisation et le regroupement de l'armée serbe. Après le retour de Putnik en Serbie, il reprend le commandement de la Deuxième Armée. En août 1914, à la bataille du mont Cer, il bat les Autrichiens en traversant la Drina. Le 29 août 1914, en récompense de cette victoire qui est la première victoire des Alliés contre les Empires centraux, il obtient le titre de voïvode. Avec ses hommes, il participe à la bataille de la Drina, défendant la région de la Mačva et repoussant la Cinquième armée autrichienne. Lors de la retraite de l'armée serbe sur l'île de Corfou, il joue un rôle important dans la réorganisation des troupes serbes. Il prend part aux contre-offensives de 1918 et remporte ses plus grands succès sur le front de Salonique. Ses victoires font de lui l'un des chefs les plus importants de la Grande Guerre et de l'histoire militaire de la Serbie.

Chef d'état-major de l'Armée 1914
Commandant 2e Armée 1914-1918
Commande en chef de l'Armée 1918-1919





Božidar Terzić

Général d'armée - armijski general

Božidar Terzić, né le 07 septembre 1867 à Gornji Milanovac en Serbie et mort le 29 septembre 1939 à Belgrade en Serbie, est un militaire et un politicien serbe. En 1886, il s'engage dans l'armée comme élève-officier. Il en sort lieutenant en 1889. En 1896, il décide de poursuivre ses études militaires en Allemagne en tant que cadet officier. Il sert dans l'artillerie polonaise en Poméranie. Il y reste jusqu'en octobre 1897. En octobre 1898, il suit une formation pour rentrer dans l'état-major. Entre 1901 et 1905, il occupe plusieurs fois le poste de commandant par interim. Entre 1908 et 1913, il occupe plusieurs fonctions d'état-major. Au moment du déclenchement de la guerre avec l'empire ottoman, en septembre 1912, il est nommé chef du département opérationnel de l'état-major du commandement suprême. Il reste à ce poste jusqu'en avril 1913. À la déclaration de la Grande Guerre, il devient chef d'état-major de la 1re armée. À plusieurs, il prend personnellement le commandement de son armée et participe ainsi aux batailles de Srem et de Kolubara. Avec la mise en place du nouveau gouvernement, il est appelé à occuper le poste de ministre de la Guerre du 06 décembre 1915 au 31 mai 1918.

Commandant 1re Armée 1914-1915
Ministre de la Guerre 1915-1918

Mihailo Rašić

Général d'armée - armijski general

Mihailo Rašić, né le 13 juin 1858 à Aleksinac en Serbie et mort le 17 février 1932 à Belgrade en Serbie, est un militaire et un politicien serbe. En 1874, il rentre à l'école militaire. Il en sort diplomé en septembre 1880. Il participe avec les autres cadets à la première guerre serbo-turque. En 1883, il est promu lieutenant. En 1891, il devient capitaine et ensuite major en 1893. Il continue à gravir les échelons militaires en devenant lieutenant-colonel en 1897 et puis général le 20 octobre 1912. Il est alors nommé commandant de la 2e division du Danube et prend part à la seconde guerre balkanique. Au déclenchement de la Grande Guerre, il prend le commandement de la division combinée des premiers appelés. Il commande cette division jusqu'à l'évacuation de l'Armée serbe sur l'île de Corfou. il est appelé à occuper le poste de ministre de la Guerre du 24 juin 1918 au 01 décembre 1918. À Corfou, il est nommé commandant de l'armée de Timok. Il cumule ce commandement avec la fonction de délégué du commandement suprême de l'armée serbe auprès du commandement suprême de l'armée française le 27 février 1916. En juin 1917, il devient chef de la mission militaire serbe en France. Il sert également en tant que représentant de l'armée serbe avec d'autres alliés. Dans la seconde moitié de 1917, il se rend aux États-Unis d'Amérique, avec la tâche de motiver et de rassembler des volontaires américains pour renforcer le front de Salonique. Il occupe ce poste jusqu'en février 1918, date à laquelle il revient en France, comme chef de la Mission militaire. Avec la reconstruction du gouvernement de Nikola Pašić, il est nommé ministre de la Guerre du 24 juin 1918 au 01 décembre 1918.

Commandant 2e Division du Danube 1912-1914
Commandant Division des premiers appelés 1914-1916
Commandant de l'Armée du Timok 1916
Ministre de la Guerre 1918

Miloš Božanović

Général d'armée - armijski general

Miloš Božanović, né le 10 mars 1863 à Rajevo Selo en Croatie et mort le 14 janvier 1922 à Belgrade en Serbie, est un militaire serbe qui participe à la guerre serbo-bulgare de 1885. Dans la première guerre balkanique, il commandeé la 1re division de Danube, qui joue un rôle décisif dans la bataille de Kumanovo. Au début du conflit mondial, il commande l'armée d'Uzice. En raison des lenteurs de l'offensive vers la Roumanie, il est remplacé et nommé commandant du camp fortifié de Pirot. Il prend sa retraite à sa propre demande le 01 novembre 1917.

Commandant Armée d'Uzice 1914-1915

Pavle Jurišić Šturm

Général d'armée - armijski general

Pavle Šturm, né le 08 août 1848 à Görlitz en Allemagne et mort le 13 janvier 1922 à Belgrade en Serbie, est un officier serbe qui participe à la Guerre franco-allemande de 1870-1871. Il participe ensuite, en tant que volontaire, à la guerre serbo-turque de 1876-1878 sous le grade de chef de bataillon. Durant les guerres balkaniques, il prend le commandement de la "Division Drina", qui s'illustre particulièrement durant la bataille de Kumanovci. Durant le conflit mondial, sous son commandement, la 3e armée réussit à empêcher l'avancée des troupes austro-hongroises, ce qui permet au général Stepa Stepanović et à sa 2e armée de remporter la première victoire de l'entente sur la Triplice.

Commandant 3e Armée 1914