La Grande Guerre

Armée de terre - Armée de mer

George V

Roi - King

George V, né le 03 juin 1865 à Londres en Angleterre et mort le 20 janvier 1936 à Norflok en Angleterre, est le fils cadet du prince de Galles. En tant que cadet du prince, il a peu de chances d'accéder au trône. Son frère aîné, Albert Victor, est le deuxième dans l'ordre de succession après son père. Leur père considère que la marine représente le meilleur entraînement possible pour un garçon. Ainsi, les deux frères entrent dans la Royal Navy en septembre 1877. À partir de 1879, ils servent pendant trois ans sur le HMS Bacchante. Ils réalisent une tournée des colonies de l'Empire britannique dans les Caraïbes, l'Afrique du Sud et l'Australie et se rendent aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Méditerranée, en Égypte et au Japon. La mort de son frère aîné met un terme à la carrière militaire de George. À la mort de la reine Victoria, le 22 janvier 1901, son père monte sur le trône sous le nom d'Édouard VII. Le 06 mai 1910, Édouard VII meurt. Il monte alors sur le trône sous le nom de George V, à l'âge de 44 ans. Entre 1914 et 1918, le Royaume-Uni est en guerre contre l'Empire allemand. Le Kaiser Guillaume II, qui devient pour l'opinion publique britannique le symbole des horreurs de la guerre, est le cousin de George V. Le grand-père paternel du roi du Royaume-Uni était le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha. George V et ses enfants portent donc les titres de prince et de princesse de Saxe-Cobourg-Gotha. Le 17 juillet 1917, George apaise les sentiments nationalistes britanniques en changeant le nom de la maison royale britannique du nom à consonance allemand de Saxe-Cobourg-Gotha en Windsor d'après le château du même nom. Lorsque le tsar Nicolas II, son cousin, est renversé par la Révolution russe, le gouvernement britannique lui offre asile ainsi qu'à sa famille mais les craintes que la révolution ne se propage aux Îles Britanniques poussent George V à juger que la présence de la famille impériale russe serait inappropriée. Le tsar et sa famille restent en Russie où ils sont assassinés par les bolcheviks en 1918.

Roi du Royaume-Uni 1910-1936
Empereur des Indes 1910-1936

Horatio Herbert Kitchener

Maréchal - Field Marshal

Horatio Herbert Kitchener, né le 24 juin 1850 à Ballylongford en Irlande et mort le 05 juin 1916 durant le naufrage de l'HMS Hampshire, au large des Orcades, est le troisième enfant du lieutenant-colonel Henry Horatio Kitchener. En 1864, sa famille s'installe en Suisse pour soigner la tuberculose de sa mère, mais elle meurt la même année. Son père le met alors en pensionnat. En 1868, il entre à la Royal Military Academy de Woolwich. En 1870, il s'engage comme volontaire dans l'armée de Napoléon III. Parce qu'il le fait au mépris de la neutralité britannique, il ne peut servir que comme infirmier et il est réprimandé à son retour par sa hiérarchie militaire. Devenu officier des Royal Engineers le 04 janvier 1871, il effectue plusieurs séjours en Palestine, à Chypre et en Égypte, où il apprend l'arabe. En 1874, il est chargé de cartographier la Palestine avec l'aide de l'officier Conder. En 1875, après avoir été attaqué par des autochtones en Galilée à Safed, il retourne en Angleterre, où sont publiés ses relevés cartographiques de 1881 à 1885, qui sont les premières cartes modernes de la région. En 1884-1885, il fait partie de l'expédition destinée à sauver le général Charles Gordon, prisonnier du Mahdi à Khartoum au Soudan lors de la guerre des Mahdistes. La campagne est un échec, et le général Gordon est tué. Il retourne au Soudan en 1896, venge Gordon Pacha et reprend Khartoum en 1898. Cette campagne se termine par l'éclatante victoire d'Omdourman le 02 septembre 1898, qui fait de Kitchener le plus populaire des chefs militaires de l'Empire britannique. Il est fait gouverneur du Soudan. Durant la Seconde Guerre des Boers, il marque les esprits de part son talent de commandant. Enfin, il commande l'armée des Indes, qu'il réorganise entre 1902 et 1909. Il crée l'armée australienne. Ensuite, il devient consul-général d'Égypte entre 1911 et 1914. Il rêve d'occuper la place la plus importante de l'Empire britannique, être vice-roi des Indes. Mais le roi lui refuse cette promotion, considérant qu'« il n'aime pas les indigènes ». En août 1914, il est nommé ministre de la Guerre. Son effigie sur les affiches de recrutement encourage les volontaires à s’enrôler. En peu de temps, l'armée britannique passe de 150 000 soldats de métier à plus de 1,5 million de mobilisés. Se brouillant avec Lloyd George, il est destitué de son poste de ministre et de chef d'état-major. Il veut donner sa démission, mais on lui fait comprendre que le pays a besoin d'unité et que sa démission serait du plus mauvais effet. Il est envoyé en mission en Russie afin de coordonner des fronts est et ouest contre les Allemands. Lors du voyage, le croiseur HMS Hampshire heurte une mine et coule le 05 juin 1916. Il meurt lors du naufrage et son corps n'est pas retrouvé.

Commandant de l'armée des Indes 1902-1909

Arthur Barrett

Maréchal - Field Marshal

Arthur Barrett, né le 03 juin 1857 à Carshalton en Angleterre et mort le 20 octobre 1926 à Sharnbrook en Angleterre, est un officier britannique de l'armée indienne. Issu d'une famille noble britannique d'origine normande principalement installée dans l'Est de l'Angleterre, il s'engage au sein du 44th Regiment of Foot. Il assiste au siège de Sherpur Cantonment en décembre 1879 et à la bataille de Kandahar en septembre 1880. Durant la Grande Guerre, il commande la division Poona, qui réussit à prendre Basra en Mésopotamie en novembre 1914, puis Al-Qurnah en décembre 1914. Il passe le reste de la guerre à la tête de l'armée du Nord, rôle à partir duquel il prend part aux opérations contre les Mahsuds au printemps 1917. Il prend sa retraite le 31 mai 1920.

Commandant Division Poona 1914-1915
Commandant Armée du Nord 1916-1918

Robert Scallon

Lieutenant-général - Lieutenant General

Robert Scallon, né le 03 avril 1857 à Long Ditton en Angleterre et mort le 01 mai 1939 à Worcester en Angleterre, est un militaire britannique qui sert dans l'armée indienne. Il devient Adjudant général d'Inde en 1908. En 1909, il est nommé secrétaire du gouvernement indien. En 1911, il prend le commandement général de la division de . Au déclenchement du conflit mondial, il prend le commandement de l'armée du Nord en Inde. En 1915, il prend le commandement de l'armée du Sud. Il prend sa retraite en 1919.

Adjudant général d'Inde 1908-1909
Commandant Armée du Nord 1914-1915
Commandant Armée du Sud 1915-1916



Charles Anderson

Lieutenant-général - Lieutenant General

Charles Anderson, né le 10 février 1857 et mort le 20 février 1940 à Ivybridge en Angleterre, est un militaire britannique qui part en Inde en 1897. Il part ensuite pour l'Afrique du Sud pour participer à la seconde guerre des Boers. Dès la victoire acquise, il repart à nouveau pour l'Inde. Là, il prend le commandement des troupes britanniques qui entre en Chine du Sud en 1910. Lors du premier conflit mondial, il commande l'armée indienne du sud de 1917 à 1919.

Commandant Armée du Sud 1917-1919

Pertap Singh d'Idar

Général - General

Pertap Singh d'Idar, né le 22 octobre 1854 à Jodhpur en Inde et mort le 04 septembre 1922 à Jodhpur en Inde, est un homme d'État indien, maharadjah de l'État princier d'Idar. Il est le troisième fils de Takht Singh maharadjah de Jodhpur. De 1878 à 1895, il est Premier ministre de Jodhpur. Il voyage beaucoup en Europe et est un proche de la famille royale anglaise. Il est même aide-de-camp d'Édouard VII entre 1887 et 1910 et est nommé colonel honoraire du Corps des cadets impériaux. Il commande le contingent de Jodhpour lors de la rébellion des Boxers en Chine. Après cette campagne, il est promu général en 1902. Lors de la Grande Guerre, il fait partie du Corps expéditionnaire britannique au sein de la Force A, armée des Indes en service à l'étranger. Il sert entre-autre dans les Flandres en 1914 et 1915 à la tête de son régiment. En 1916, il est envoyé en Palestine pour mater les rébellions arabes.

Commandant Force A de l'Armée des Indes 1914-1915

James Willcocks

Général - General

James Willcocks, né le 01 avril 1857 à Baraut en Inde et mort le 18 décembre 1926 à Bharatpur en Inde, est le fils d'un officier de l' armée de la Compagnie des Indes orientales. Né en Inde, il est envoyé en Angleterre pour ses études. Il rentre au Royal Military College de Sandhurst en janvier 1878. En 1881, il sert comme officier de transport dans l' expédition Mahsud Waziri. En 1884, il est promu capitaine. Il sert au Soudan entre 1885 et 1886. En 1886, il se rend en Birmanie. En novembre 1899, il est promu lieutenant-colonel. En janvier 1902, il est envoyé en Afrique du Sud afin de participer à la seconde guerre des Boers. En février 1902, il est envoyé en Inde afin de prendre le commandement du district Belgaum. En mars 1908, il est promu général et reçoit le commandement d'une division. En 1914, il prend le commandement du corps indien qui est expédié en France. En septembre 1915, il démissionne de l'armée suite à des problèmes rencontrés avec le général britannique Douglas Haig.

Commandant Corps Expéditionnaire Indien en France 1914-1915

John Nixon

Général - General

John Nixon, né le 16 août 1857 à Brentford en Angleterre et mort le 15 décembre 1921 à Saint-Raphaël en France, est un officier britannique qui est muté à l'état-major du Corps du Bengale et participe à la seconde guerre anglo-afghane dès 1878. En 1881, Nixon prend part à l'expédition Mahsud Waziri et en 1895 à l'expédition de Chitral. En 1897, il devient chef d'état major du groupe de combat Tochi. Durant la seconde Guerre des Boers, il commande une brigade de cavalerie. En 1902, il devient, en Inde, assistant au quartier-général chargé du renseignement. En 1903, il est à la tête de la brigade de Bangalore. En 1906, il devient inspecteur général de cavalerie en Inde. En 1908, il commande la 7e division d'infanterie indienne. En 1912, il devient commandant en chef de l'armée du Sud. En février 1915, il est promu général et devient commandant en chef de l'armée du Nord en Inde. Il prend la tête deux mois plus tard d'une force expéditionnaire envoyé en Mésopotamie. De janvier à novembre 1915, les troupes indo-britanniques progressent et atteignent le Tigre et l'Euphrate. En janvier 1916, il est envoyé avec des troupes amoindries pour briser le siège de Kut. La mission n'est pas une franche réussite et il est relevé de son commandement. En mars 1916, souffrant de stress, de fatigue et de dépression, il demande à être retiré du service actif. Il retourne en Inde. En 1917, une commission officielle conclut qu'il est le principal responsable de l'échec de Kut et de l'expédition en Mésopotamie. À la suite de ces conclusions, sa carrière militaire prend fin.

Commandant Armée indienne du Sud 1912-1915
Commandant Armée indienne du Nord 1915
Commandant Corps expéditionnaire en Mésopotamie 1915-1916