La Grande Guerre

Armée de terre - Armée de mer

Panagiótis Danglís

Lieutenant-général - Αντιστράτηγος

Panagiótis Danglís, né le 17 novembre 1853 à Atalánti en Grèce et mort le 09 mars 1924 à Athènes en Grèce, fait ses études à l'Académie militaire hellénique dont il sort second lieutenant d'artillerie en 1878. Il part ensuite en Belgique pour terminer sa formation. À son retour, promu capitaine et officier d'ordonnance du général Vosseur, il est attaché à la mission militaire française qui en 1884-1887 modernise l'armée grecque. Son expertise dans l'artillerie lui permet d'enseigner à l'Académie militaire et d'inventer en 1893 le canon de 75 qui porte son nom. Promu colonel en 1907, il participe aux combats irréguliers en Macédoine, dans la région de Thessalonique. Major-général en 1911, il prend la tête de l'état-major général en août 1912. En mars 1913, il commande le corps d'armée de l'Épire avec le grade de lieutenant-général. En 1917, quand la Grèce entre dans la Grande Guerre aux côtés de l'Entente, il est nommé commandant en chef de l'armée grecque.

Commandant en chef de l'armée 1917-1918

Emmanuel Zymvrakakis

Général - γενικός

Emmanuel Zymvrakakis, né en 1861 à Nauplie en Grèce et mort en 1928 à Athènes en Grèce, est issu d'une famille d’expatriés crétois. Il intègre l’Académie militaire grecque et est nommé sous-lieutenant en 1881. Il part ensuite poursuivre sa formation en France. En 1897, il part comme volontaire en Crète pour participer à la révolte menée contre le pouvoir ottoman. Par la suite, il devient membre actif de la « ligue militaire » qui organise le Coup de Goudi contre le gouvernement du roi Georges Ier de Grèce. C’est alors lui qui propose d’appeler Elefthérios Venizélos à la tête du gouvernement. En 1913, il est nommé commandant de la division Thessalonique. En récompense de son action durant les Guerres balkaniques, il est promu général le 08 décembre 1914. Proche de Venizélos, il joue un rôle fondamental dans le coup-d’État militaire mené, à Thessalonique, en 1916, contre le gouvernement du roi Constantin Ier de Grèce et qui aboutit à la mise en place d’un gouvernement de défense nationale. Il conduit ensuite les premières unités de volontaires grecs qui se joignent à l’Armée d’Orient sur le front macédonien. En outre, après la réunification de la Grèce, c’est lui qui conduit les forces helléniques durant la bataille de Skra-di-Legen, en mai 1918. Après la défaite de Venizélos aux élections de 1920, il est démis de ses fonctions.

Commandant en chef de l'armée 1918-1920

Leonídas Paraskevópoulos

Général - γενικός

Leonídas Paraskevópoulos, né le 10 septembre 1858 à Smyrne en Turquie et mort le 16 décembre 1936 à Paris en France, est un officier et un homme politique grec. Il est diplômé de l'École des Évelpides et lieutenant en 1881. Il prend part à l'occupation d'Arta et aux conflits en Thessalie en 1886. Il prend aussi part à la Guerre gréco-turque en Crète en 1897, sous les ordres du général Vassos. Il sert ensuite lors des Guerres balkaniques comme commandant de l'artillerie de la 2e armée de campagne et à la bataille de Bizani. Il devient général en 1913. En 1916, il est du côté des vénizelistes et devient commandant du 1er corps d'armée à Salonique avec les troupes Alliées. Après le retrait de Elefthérios Venizélos, il démissionne et se retire à Paris.

Commandant 1er corps d'armée de Salonique 1916-1918