La Grande Guerre

Civils

Ōkuma Shigenobu

Ministre - 大臣

Ōkuma Shigenobu, né le 11 mars 1838 à Hachitarō au Japon et mort le 10 janvier 1922 à Tokyo au Japon, est le premier chef de gouvernement japonais à n'être pas issu de l'un des deux grands domaines du hambatsu, ceux de Chōshū et de Satsuma qui dominent la vie politique, administrative et militaire du Japon depuis le début de l'ère Meiji. Il fonde la prestigieuse université Waseda en 1882, à laquelle il se consacre avant de devenir le 17e Premier ministre entre le 16 avril 1914 et le 9 octobre 1916. Partisan d'un rapprochement avec le Royaume-Uni, il fait entrer son pays dans la Grande Guerre aux côtés de la Triple-Entente.

Premier ministre 1914-1916

Terauchi Masatake

Ministre - 大臣

Terauchi Masatake, né le 05 février 1852 à Hagi au Japon et mort le 03 novembre 1919 à Tokyo au Japon, occupe le poste de ministre de la Guerre à compter de 1902. Après l'assassinat du Résident général en Corée Hirobumi Itō, il prend en main l'administration de ce pays, déjà sous protectorat japonais depuis 1905. Il fait ensuite signer au dernier Empereur coréen Sunjong le traité d'annexion de la Corée du 29 août 1910, à la grande satisfaction du gouvernement japonais. Il revient comme Premier ministre le 09 octobre 1916. Il démissionne le 29 septembre 1918, en raison des émeutes du riz de 1918, qui se sont diffusées sur l'ensemble du japon, en raison de l'inflation. Il meurt l'année suivante.

Gouverneur général de Corée 1910-1916
Premier ministre 1916-1918

Takashi Hara

Ministre - 大臣

Takashi Hara, né le 15 mars 1856 à Moriokaau Japon et mort assassiné le 04 novembre 1921 à Tokyo au Japon, est un homme d'État japonais qui est Premier ministre du 29 septembre 1918 au 04 novembre 1921. Il est surnommé Hara Kei. Il est le premier roturier et le premier chrétien à accéder au poste de Premier ministre de l'Empire du Japon.

Premier ministre 1918-1921

Ishii Kikujirō

Ministre - 大臣

Ishii Kikujirō, né le 24 avril 1866 à Mobara au Japon et mort le 25 mai 1945 à Tokyo au Japon, est diplômé en droit de l'université de Tokyo et rejoint le ministère des Affaires étrangères. Sa première fonction d'attaché diplomatique se déroule à l'ambassade du Japon en France en 1891. Il est nommé vice-ministre des Affaires étrangères dans les gouvernements de Katsura Tarō entre 1908 et 1912. Entre 1912 et 1915, il est ambassadeur du Japon en France. Il devient ensuite ministre des Affaires étrangères du 13 octobre 1915 au 09 octobre 1916. Il joue un rôle important dans la normalisation des relations entre le Japon et la Russie. Il est également connu pour ses efforts afin d'améliorer les relations entre les États-Unis d'Amérique et le Japon. En 1917, il est envoyé aux États-Unis d'Amérique afin de négocier l'accord Lansing-Ishii, qui vise à désamorcer les différends entre les deux nations. Il reste ensuite aux États-Unis d'Amérique comme ambassadeur entre 1918 et 1919, en essayant toujours de réduire les tensions créées par l'intervention sibérienne de forces japonaises dans l'Extrême-Orient russe, dans le cadre du soutien occidental aux forces russes blanches contre les bolcheviks.

Ambassadeur en France 1912-1915
Ministre des Affaires étrangères 1915-1916
Envoyé spécial aux États-Unis d'Amérique 1917-1918
Ambassadeur aux États-Unis d'Amérique 1918-1919